Pages

lundi 11 août 2008

Petit Bonheur du jour #28



Tunng -Bullets

Cherchez donc le détail qui m'a définitivement poussée à poster ce clip...

8 commentaires:

anakin a dit…

Ah l'été sous le soleil qui explose, c'est la vie tout bronzé sous les aisselles, à déambuler en Tuung sur les plages.
Mais quel est-y donc ce détail qui a fait que... ?

Jen a dit…

Allons allons petit scarabée... quel est le point commun à tous les "Petits Bonheurs" ? ;)

coolbeans a dit…

Sans regarder la vidéo je tente les chaussures rouges. Sinon, ça va ?

Anonyme a dit…

http://paris-carnet.org/index GROS CONNARD :D
http://embruns.net/

Anonyme a dit…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion

The Civil Servant a dit…

Ah tiens c'est drôle, j'ai eu les mêmes commentaires pourriels que toi.
autrement, le détail c'est pas ce vieil instrument pour passer des images qu'on achetait sur les lieux de vacances dans les années 70 et qui te fait penser à un kaleidoscope. Je me demande même si ça s'appelait pas comme ça.

A bientôt

Jen a dit…

Coolbeans, et ben oui, tu es très très fort ! (ou alors je suis vraiment prévisible...)

Civil : Oui, ils sont trs interessants ces commentaires... et pourtant je suis censée être protégée par un anti-spam... ce qui doit vouloir dire qu'il y a un vrai idiot en chair et en os qui s'amuse à envoyer ça sur chaque blog... Enfin bref, peu importe.
Pour le kaleidoscope, c'était assez bien vu finalement ton analyse, d'autant qu'effectivement j'en avais un enfant, comme tout le monde j'imagine !

-Twist- a dit…

Un des plus grands titres des années 2000. Soyons clairs. L'an dernier, pour moi, seul 'All My Friends' des LCD Soundsystem lui faisait la nique.
Tu as écouté la version francaise, peut-être encore plus charmante que la version originale, avec cet accent délicieux?
Dommage par contre, que ce titre écrase le reste de l'album, assez anodin face à leurs précédentes productions finalement...