Pages

vendredi 13 avril 2007

Le jour où je fais les choses à l'envers


C'est en allant au cinéma voir le film Blush de Wim Vandekeybus, un film dont je ne me suis toujours pas remise, que j'ai découvert la musique de Woven Hand.
Woven Hand, c'est le nouveau projet de David Eugene Edwards, ancien membre du groupe 16 Horsepower.
Il a presque dix ans, j'ai vu 16 Horsepower en concert lors d'un festival d'été.
Mais il y a dix ans j'étais bien trop plongée dans Revolver ou The Wall pour apprécier 16 Horsepower, que je découvre seulement aujourd'hui... Parfois je suis un peu longue à la détente.

Mais revenons à nos moutons.
Woven Hand a composé la musique pour le spectacle de danse contemporaine, devenu un film, Blush (donc), en 2003.

Musique sombre, organique et brute, l'album Blush Music n'est pas qu'une musique de film ; Ce n'est pas qu'une musique d'ambiance qui illustrerait les images. Elle l'accompagne, presque physiquement. Cette musique a une présence.
Une guitare résonnante, une batterie qui galope et une voix nerveuse, voilà quelques termes qui me viennent à l'esprit à l'écoute des premiers morceaux.
Mais cet album ne s'installe pas dans une lente mais inéluctable déprime, il ne s'installe pas, tout court. Il reprend son souffle pour mieux trébucher, notament dans My Russia (Standing On Hands), morceau dans lequel la gravité (dans tous le sens du terme) est toujours là. Elle le sera d'ailleurs tout au long de l'album, ne cherchez pas de joliesse ici, à peine quelques lueurs d'espoir.
Woven hand joue avec la distorsion des sons, les bruitages, les chuchottements...
Un album sombre, pour un film lumineux.
Une découverte prégnante.


Woven Hand - Cripplegate (Standing On Glass)


Woven Hand - My Russia (Standing On Hands)

Vous pouvez aussi réécouter White Bird, posté hier à la va-vite.

Et puisque c'est la musique d'un film, en voici la bande annonce.


Pendant ce temps, je repars à la découverte de 16 Horsepower, et je vous laisse avec le premier morceaux sur lequel je suis tombée.


16 Horsepower - The Partisan - avec Bertrand Cantat
Reprise de Leonard Cohen

Woven Hand sera en concert au Divan du Monde le 13 juin prochain.

10 commentaires:

maridelf a dit…

Pour l'instant je n'ai regardé que la vidéo...c'est super spécial ! A suivre.

Jen a dit…

Ah ben c'est de la danse contemporaine, il ne faut pas chercher une narration classique...

azamleag a dit…

je ne connais ni le film lumineux ni la musique de weven hand . enfin je devrais dire je ne connaissais pas plutôt puisque je viens d'écouter les morceaux . pas mal du tout . par contre je crois que je vais m'abstenir de visionner le film .

lyle a dit…

Très bel album.

Kadi a dit…

J'ai une manie qui agace les gens qui m'accompagnent au cinoche : je reste jusqu'à la fin des crédits du film pour voir qui a composé la B.O.
Et si c'est pour avoir d'aussi belles surprises que Woven Hand, je ne me gênerais plus! Très belle musique et la pochette de l'album est très jolie.

Mais par contre le film...voilà quoi!

Jen a dit…

Bon je vois que ce film ne fait pas l'unanimité... tant pis, je repars avec mes bizarreries sous le bras...
Quant à Woven Hand, je suis quand même contente que ça vous plaise ;-)

@mnezik a dit…

Mais si il est enorme ce film !!! Wim Wendekeybus et David Eugene Edwards se sont bien trouvés.

C'est marrant je me doutais qu'il en serait question sur Kaleidoscope Eyes un jour ou l'autre ;)

Jen a dit…

Aaaaaaaaah ! Je savais bien qu'il y en aurait un qui réagirait positivement...
Enorme, monumental même !

Merci à toi pour cette grande découverte ;-)

Kataplasm a dit…

Fascinant cette vidéo!
Avec la musique ça me fout des frissons partout!
Il faut absolument que je vois ce film!!
C'est totalement dans les ambiences que j'aime!

Merci de m'avoir fait découvrir Weven hand, j'accroche!
Je sens que je vais me payer son disque!

Merci d'étre passé sur mon blog et de m'avoir mis en lien!

J'adore ton blog.

A bientot!

Jen a dit…

Merci à toi pour cet enthousiasme