Pages

dimanche 8 avril 2007

Le jour où je ne pleure pas

Ce n'est pas un film "sur la boxe".

C'est une histoire d'amour.

Million Dollar Baby (2004 réalisé par Clint Eastwood), c'est l'histoire que Scrap (Morgan Freeman) va nous raconter.
C'est l'histoire de son vieil ami Frankie (Clint Eastwood) et Maggie (Hilary Swank), deux êtres seuls au monde. L'un est un vieil entraîneur de boxe qui ne croit plus en lui et l'autre est une apprentie boxeuse déjà un peu trop âgée pour démarrer dans le métier, et en qui personne (même pas elle) n'a jamais cru.
Maggie veut à tout prix être entrainée par Frankie qui lui, refuse catégoriquement de coacher une fille. Mais elle l'apprivoisera, il acceptera et la mènera jusqu'au championnat du monde au prix d'un travail acharné et d'une confiance mutuelle acquise petit à petit... Jusqu'à l'accident qui révèlera les sentiments qui lient ces deux personnages.

Ce résumé est très superficiel...
J'aurais pu vous évoquer la culpabilité qui ronge Frankie -on ne sait pourquoi- depuis plus de vingt ans et le conduit chaque jour à l'église. J'aurais pu vous parler aussi de Maggie qui croit pouvoir devenir quelqu'un d'autre et aime une famille qui (dans les meilleurs jours) ne la comprend pas. J'aurais enfin pu vous parler de Scrap, ancien boxeur qui n'a pas quitté son entraîneur, même après son dernier match (son match de trop) et qui lui, croit toujours en Frankie et en ses boxeurs. Il est le "communicateur" qui lie Frankie et Maggie, il finit par être leur conscience.

Mais avec Million Dollar Baby on touche à l'impalpable : ce qui meut les personnages. L'amour d'un père (abandonné) envers une jeune femme qui devient sa fille, l'abnégation de ces trois personnages et la confiance qu'ils se font... La foi. Oui il y a quelque chose de mystique dans cette trinité là.

Je connais encore assez peu la filmographie de Clint Eastwood, mais ce que j'en ai vu me montre que ce qui l'intéresse ce sont ses personnages, leur parcours et (presque) rien d'autre. Pas de fioritures à l'image : des plans simples et souvent fixes, une photographie assez froide (toutes les nuances de bleu et de vert son déclinées) et une caméra proche des comédiens filmés en clair obscur, comme pour souligner que les personnages ne se dévoilent jamais complètement. Clint Eastwood ne fait pas dans le grand spectacle, mais dans la pudeur, le démonstratif semble ne pas l'intéresser.

Million Dollar Baby est un film juste, poignant et sobre. A la fin, pourtant bouleversée, je n'ai pas osé pleurer, j'aurais trouvé ça indécent.


Clint Eastwood - Blue Morgan (End Credit) - BOF Million Dollar Baby

Merci mille fois à Mariaque qui m'a envoyé ce film parce que j'ai su répondre à quelques questions cinématographiques.

8 commentaires:

coolbeans a dit…

...


Si le film est aussi beau que ce que tu en dis...Je cours le louer.

Jen a dit…

Merci.
Et oui, cours vite le louer, ou l'acheter, c'est le genre de film qui se garde !

azamleag a dit…

Je confirme coolbeans . C'est à louer , C'est à acheter et c'est à agrder comme dit jen . D'ailleurs à mon avis , tu peux te faire l'intégrale clint eastwood .ça vaut le coup .

belle chronique

Jen a dit…

Merci Azamleag !
Demain j'attaque le visionnage de l'integrale Eastwood avec Impitoyable...

Maridelf a dit…

Ah oui Jen, Clint Eastwood est un grand ! Et en plus d'aimer le cinéma, il aime le jazz et la musique en général. Regarde Minuit dans le jardin du bien et du mal, et si t'es sage, je te prêterai le cd de la bande originale...dans laquelle il chante ! Et Sur la route de Madison... Vive Clint.

Jen a dit…

Merci Maridelf !
Sur La Route De Madison, je l'ai vu... et franchement je n'avais pas accroché. Mais peut-être que j'étais un peu jeune, je ne sais pas...
Et pour Mninuit dans le jardin du bien et du mal, je retiens et je vais me le louer rapido !

mariaque a dit…

Vous nous faites bien du plaisir...
A quand la chronique de la compilation "Ultimate Pink Panther"?

Jen a dit…

Quand je l'aurai remportée...

Hum... vu ma position à l'heure actuelle, mieux vaut dire "si" je la remporte... ;-)